Mourrir sans se repentir d'un grand péché

Publié le par abou 'abdiLAHi

بسم الله الرحمن الرحيم


Ceci est une question à laquelle a répondu le grand savant le Cheykh Zayd Ben Mohammed Ben Hadi Al Madkhaly -qu'Allah le préserve- :

Question
/ Une personne de france pose une question et dit : lorsqu'une personne qui commet un grand péché meurt alors qu'elle ne s'est pas repentie de celui-ci, disons-nous la concernant qu'Allah ne lui pardonnera pas? Quelle est la croyance des gens de la tradition prophètique et du consensus concernant celui qui meurt alors qu'il perservère dans un grand péché ? Faites nous profité (de la réponse) qu'Allah vous récompense.

 

 

Réponse / Le grand péché est : 

 

1_ Soi du grand associationisme, de la grande mécréance, de l'hypocrisie liée à la conviction, ou une déviance (إلحاد) qui fait sortir de la religion. 

 

2_ Soi il est moindre que cela comme les actes de désobeissance qui ne font pas sortir de l'Islam celui qui les commet sauf si il les considère licites, comme l'adultère, le vole, la consomation de vin et ce qui est semblable parmi les grand péchés concernant lesquels les savants ont mentionné une rêgle attendu qu'ils ont dit : Ils sont tout péché duquel résulte une peine, une menace sévère ou se termine par une malédiction ou la colère. 

 

Lorsque l'on a compris cela alors : 

 

1_  Celui qui a contracté ce qui fait parti de la première catégorie, et est mort sur ceci, fait parti des gens éternellement dans le feu. 

 

2_ Et celui qui est en dehors de cela, c'est à dire dont le grand péché ne l'a pas fait sortir de l'Islam , mérite le chatiment proportionnelement à son crime et son affaire incombe à Allah, s'il veut il lui pardonne et il est le Clément le Pardonneur, et s'il veut il le chatie en enfer proportionnelement à son crime puis il le fait rentrer au paradis après le chatiment, et ce que j'ai écrit en réponse à la question de celui qui a fait la demande est la croyance des gens de la tradition prophètique et du consensus, parmi les prédécesseurs et les successeurs, et c'est ce qui est enregistré dans les livres de dogme qui ont étés pris en considération par les prédécesseurs. Et la réussite est en Allah.

 

Publié dans Questions - Réponses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article